Biarritz et Pau, du golf à l’ancienne avec Eagle Experience, en France

Publié le
dans la catégorie Golf
Partager l'article

« Charming » telle est la première impression qui nous vient en tête lorsque l’on arrive au club de golf avec son chalet très «british».  Pourtant nous sommes dans le sud-ouest de la France.  À Pau précisément.  C’est là que fut créé par des écossais en 1856: Le Pau Golf Club.  Il est le plus vieux golf du monde en dehors de la Grande -Bretagne.

Il incarne une époque faste de celle que l’on surnommait au 19ème siècle, «  Pau: la vile anglaise ».  

Des aristocrates britanniques venaient y passer l’hiver, attiré par son climat et les eaux minérales curatives des Pyrénées. Certains ont décidé d’y demeurer à l’année.  Des résidents britanniques ont loué en 1856 à divers fermiers des terrains le long du Gave de Pau et ont fondé le club de golf.  Le premier golf du continent européen était né.

Un siècle et demi plus tard le club s’est transformé. D’un parcours de type links », il est aujourd’hui parsemé de plusieurs arbres.  Ce n’est pas un très long parcours, une normale 69.  Pour le golfeur modeste, les bogeys sont faciles mais les pars plus délicats à cause des allées étroites et des petits verts bien protégés par plusieurs fosses de sable.

Mais lorsque l’on y joue, on sent l’histoire unique de ce terrain. À chaque départ, de jolis panneaux  nous font connaître certains moments marquants de ces 168 ans d’histoire avec des illustrations de grande qualité.  On se plaît à imaginer ces anciens qui ont foulé cette terre, depuis si longtemps, tous animés par la même passion.

On peut y jouer toute l’année. Quelques palmiers sur certains trous nous rappellent la douceur du climat de la région. 

Son ‘Club-House » est un véritable musée. Construit en 1880, il fait penser à celui de St-Andrews avec son style victorien et ses fenêtres panoramiques typiquement anglaises.  À l’intérieur on y retrouve de nombreux souvenirs liés à la présence britannique à Pau comme des coupes en argent massif, des médailles, des gravures et des portraits des premiers membres. On oublie pour un moment que l’on est en France.

Cette ambiance chaleureuse se poursuit au restaurant où une cuisine accessible et raffinée nous est servie.  La très vaste terrasse est aussi utilisée à l’année. 

Tout cela à moins d’un kilomètre du château de Pau, lieu de naissance d’Henri IV, roi de France et de Navarre.  La ville est agréable et paisible avec toujours en toile de fond la superbe chaîne des Pyrénées. 

Rejoindre en voiture la Côte Basque à partir de Pau prend environ une heure vingt minutes. C’est là que l’on retrouve le deuxième plus ancien golf d’Europe continentale, celui de Biarritz le Phare. Un autre vrai parcours à l’ancienne et parmi les clubs de golf européens les plus prestigieux.

Ce sont aussi les britanniques qui sont à l’origine du club. En 1887, ceux-ci désirant pratiquer leur sport favori pendant leur séjour estival à Biarritz y ont aménagé un parcours de golf près du phare, d’où son nom.   C’est aujourd’hui d’hui une normale 69, bien manucurée et relativement courte. Il n’est toutefois pas facile de faire un bas pointage puisqu’on l’on y retrouve plus de 70 fosses de sable, de larges cratères et des verts rapides.  

Le fait d’être situé près de l’océan, permet d’y avoir un climat tempéré. Doux en hiver et rarement trop chaud en été. Ici aussi on peut jouer toute l’année. Comme il est au centre-ville de Biarritz, il est donc près de tous les services nécessaires mais étonnamment n’a pas de stationnement.  Il faut donc espérer trouver un endroit près du club pour garer la voiture, sinon on doit marcher dans les rues avoisinantes pour se rendre au chalet principal. 

L’allée d’accueil est toutefois magnifique avec entre autres sa statue d’Arnaud Massy.  Un enfant de la ville qui est considéré par plusieurs comme le meilleur joueur français de tous les temps.  Il reste encore à ce jour le seul français à avoir remporté l’Open britannique, bien avant le quasi-exploit de Jean Van de Velde en 1999.

Le Golf le Phare se distingue aussi par sa démarche écoresponsable, en phase avec l’approche de la ville de Biarritz.  L’eau de pluie, entre autres, y est récupérée et permet une gestion durable de la ressource.  Aucune voiturette n’y est permise, ce qui ajoute au charme ancien du club.

Entre mer et montagne, la pratique du golf dans les Pyrénées Atlantique est avant tout une histoire de tradition, sur un territoire à l’Identité bien marquée.

L’accessibilité à l’année maintenant par des vols directs vers Bordeaux ou Toulouse à partir de Montréal rend cette région une destination incontournable pour tout passionné de la petite balle blanche.

A découvrir également
Rejoignez la communauté
Eagle Experience